Dans le four de Micro-Waves
ErikM et Nathalie Forget

festival Météo, Mulhouse, samedi 29 août 2020.

Tu te souviens de Mark Knopfler tançant, avec Dire Strait, la société de consommation et les gens rêvant de « Micro-wave ovens » ? Eh bien. Oublie. Micro-Waves n’a ni eu son MTV time ni dépensé de la Money For Nothing Las, le duo d’ErikM et de Nathalie Forget a carrément plus à voir avec la société de consolation. Harangue blackbeautiful radio-diffusée en ouverture, déconstruite et déphasée comme le faisait Steve Reich dans Come Out. La comparaison s’arrête très vite et Micro-Waves part très vite agiter son duo sur sa propre friche. Repassant cette invention géniale qu’est l’Onde Martenot au filtre 2.0. Prolongeant ses trouvailles, ouvrant de nouveaux espaces sonores, grognants, ahanants. Ça convoque la culture pop cosmique comme les grands maîtres des studios de l’ORTF, ça grésille à la perfection, ça robotise façon Radio Londres décadrée, ça lyricise à vous fendre le cœur, ça temporise pour grogner encore plus fort dans les 6 cabines de speakers encerclant le duo. C’est beau à voir, fort à entendre. Et ça vous remet sur la même longueur d’onde que celle des soubresauts du monde.


Guillaume Malvoisin
photos © Jean-Claude Sarrasin

+ d’infos
sur le festival Météo sur ce site

Ces chroniques pourraient également vous intéresser :