ÉLIE MARTIN-CHARRIÈRE, Merry Christmas & **** 2020

sortie en décembre 2020

par | 21 Avr 2021 | disques

Merry Christmas & **** 2020 de Élie Martin-Charrière

ENGLISH

Unpaired but logical. 3 tracks in a long haul model, 1 Twitter-formatted solo and 1 totem pole cover. 5 tracks recorded without any link between November 2019 and July 2020. 5 reasons enough to make this record our little epiphany of the week. The solo is as fast as strong in its sensitive touch. The resucée of Monk’s Bye Ya shines as a garland singing Merry Christmas. Indolent, brassy, amusing and true to the playful spirit of the cubist pianist. We’ve known it since Elie Martin-Charrière’s hits with the H! quartet. Here EMC plays the emcee: Merry Christmas & **** 2020. This is the title of this EP. The asterisks are easy to decode. More complex, and therefore more fascinating, are the 3 long opening tracks. Impeached, Gandharvas and Garapa Gineo form a long cinematic sequence. Long and lean, as one would say in America. And in the tail of this comet ring the sound adventures of seventies jazz cinema, a headstrong prod, the fusion from Japan, the pop of Radiohead, political hopes and intimate concerns with a strong humanist tendency. A beautifully plotted comet, urgently coherent. Piloted with two hands. One hand giving a finger to these months of lockdown and the other shielding the drummer’s gaze from the strong light to see better. Far away. And beyond.

Foutraque et cohérent. 3 plages en modèle long-courrier, 1 solo format Twitter et 1 reprise tutélaire. 5 titres enregistrés sans lien entre novembre 2019 et juillet 2020. 5 raisons qui suffisent à faire de cette mini-galette notre petite épiphanie de la semaine. Le solo est aussi rapide qu’efficace dans sa touche sensible. La resucée du Bye Ya de Monk est shinny comme une guirlande chantant Merry Christmas. Indolente, cuivrée, amusée et fidèle à l’esprit ludique du pianiste cubiste. On le savait depuis les frappes d’Élie Martin-Charrière au sein du quartet H!. Ici Charrière joue encore plus avec les charnières. Celle de la bascule calendaire. Merry Christmas & **** 2020. C’est le titre de ce EP autoproduit. Les astérisques se décodent easy. Plus complexes, et donc plus fascinantes, sont les 3 longues plages d’ouverture. Impeached, Gandharvas et Garapa Gineo forment une longue suite cinématique. Long and lean, diraient les ricains. Et dans la queue de cette comète résonnent les aventures sonores du ciné-jazz des seventies, une prod patiente et têtue, la fusion from Japan, la pop de Radiohead, des espoirs politiques et des préoccupations intimes à forte tendance humanistes. Une comète génialement foutraque, urgemment cohérente. Pilotée à deux mains. L’une faisant un doigt d’honneur à ces mois de confinement et l’autre abritant le regard du batteur de la lumière forte pour mieux voir. Loin. Et au-delà.


Élie Martin-Charrière : bandcamp
Élie Martin-Charrière : instagram

Share This