L’Appel de la radio :
Jack London et la Révolution Mexicaine

En 1910, un jeune homme, taillé comme une ablette, surgit au QG des insurgés Mexicains exilés en Californie. 1911, Jack London, encore écrivain humaniste, passionné d’égalité et de grand air écrit Le Mexicain, une nouvelle au choc rapide et inattendu comme celui d’un uppercut. LeBloc en a tiré son premier feuilleton radio. 10 épisodes à écouter en sirotant un communard.

« Puis, il vit la révolution dans toute sa gloire – rouge et resplendissante. Les fusils étaient là, à portée de main. Chacun de ces visages honnis était un fusil. C’était pour ces fusils qu’il combattait. Il était ces fusils. Il était la révolution. —

voix : Charline Myotte-Duquet / Guillaume Malvoisin / Frédéric Sonnet
piano, toy piano et clavecin : Etienne Jacquet
traduction/édition : Philippe Mortimer / Editions Libertalia
réalisation : Christophe Pierron
générique : Julien Grandemange
Création LeBloc / Radio Dijon Campus © 2019

Le Mexicain.
Un jeune homme, taillé comme une ablette, surgit sans s’annoncer au QG de la Junta, organisation d’insurgés en exil en Californie. On ne connait de lui que le mystère qui l’entoure, on ignore sa fiabilité, on ignore ses motivations. Il va et vient, affichant peu à peu ses convictions comme ses lèvres fendues, prêt à tout pour la cause. Son nom est Felipe Rivera. Un homme qui n’a rien, si ce n’est deux poings, rapides et hargneux. Cet homme est boxeur, mexicain et révolutionnaire.
Derrière la voix des lecteurs, se mêlent décor sonore, inserts documentaires et musicaux dont les variations sur The People United Will Never Be Defeated! De Frederic Rzewski (voir ci-dessous), écrites en tribute des contestations politiques des années 60 en Amérique du Sud. Basé sur les intuitions de Jack London, ce feuilleton radio créé par le LeBloc sonne comme une mise en perspective des luttes d’aujourd’hui par une fiction d’hier.

Et maintenant, le peuple
Qui s’élève dans la lutte
Avec une voix de géant
Crier : Continuez !

El Pueblo Unido, Jamás Será Vencido

Notes sur les Variations utilisées dans Le Mexicain. Vous l’admettrez facilement. Une variation part d’un thème originel et prend un malin plaisir à le déformer et à le modifier pour aller tester ses possibilités harmoniques, rythmiques et mélodiques une autre mélodie. Frederic Rzewski va prendre ce concept au pied du mot et le tirer à l’extrême. El pueblo unido, jamás será vencido! est son terrain d’exercice. Chanson révolutionnaire chilienne écrite par Sergio Ortega en 1970, ce thème concentre puissance et rage, sobriété fédératrice et élégance pleine d’élan. Hymne de protestation, il porte également un sentiment d’espoir, de dépassement de soi-même et de quête d’un idéal d’assemblée. En 1975, Rzewski, compositeur révolutionnaire, marxiste invétér, explore tous azymuths. Silences plein de menace, explosion rythmique, facétie beethovenienne et déférence humble devant son sujet. La langueur et un étrange volupté supplante parfois l’émotion la plus brute. The People United Will Never Be Defeated voit Rzewski éprouver sous ses doigts qu’une simple mélodie possède en elle les semences infinies d’autres mélodies.

Frederic Rewski

Ces articles pourraient également vous intéresser :