Alicia Keys, never slow down

par | 23 Nov 2021 | Journée du Matrimoine

Alicia Keys

Alicia Keys à l’ouverture des Grammys 2020 © Reuters

Dans l’héritage du jazz, il y a deux types de types. Et c’est encore plus vrai quand ces types sont des femmes. Et des musiciennes et chanteuses de surcroît. Des femmes avec des cordes vocales sensationnelles comme Aretha Franklin ou Alicia Keys. Cette dernière impose facilement sa puissance vocale, ses skills d’auteure-compositrice et un style éclectique qui mixe sans peur jazz, soul, funk, RnB et hiphop. Preuve à l’appui avec If I ain’t Got You, Fallin’ ou encore No One. On  parle de Here ? Une tuerie d’album où des tradis sont revissés sévère, Pawn It All, où Nas a le droit à un hommage en female gaze, She Don’t Really Care/1 Luv.

Alicia Keys est afro-américaine et elle naît en janvier 1981. 1981, c’est une année triste. Bob Marley est assassiné quelques mois seulement après John Lennon. 20 ans plus tard, les guns ont refroidi et la soul rookie sort son premier album Songs In A Minor. Fallin’ devient direct une référence de la soul et sa carrière est lancée. Ses sons s’inspirent souvent de son enfance, son environnement social et de sa ville natale, New-York. New York ? Ça rappelle quelque chose ? Oui. En 2009, Keys coécrit et sort Empire State Of Mind avec Jay-Z, chef d’œuvre impossible à ignorer. Pourtant, la new-yorkaise n’est pas qu’une voix puissante. C’est aussi la voix d’une artiste engagée qui dénonce le racisme présent aux States et les violences policières, surtout pendant le Black Lives Matter. Elle lutte contre les inégalités et les discriminations que subissent les femmes. Elle chante et s’exprime à la Women’s March, organisée après l’investiture de Trump.

Fallin’ (Live, 2016)

If I Ain’t Got You (Live, 2012)

Unbreakable (2005)

Empire State of Mind (2016)

Côté Bio, Alicia Keys naît donc en 1981 à New York. Fille d’une mère irlando-italienne et d’un père jamaïco-portoricain, elle découvre rapidement la culture soul. À 5 ans, elle commence le piano, chante à l’église et rentre à la Manhattan’s Professional Performing Arts School pour développer sa technique vocale. Ado, elle chante sur des scènes locales et enregistre des morceaux pour les films Men In Black ou Shaft. Sinon, Alicia Keys, très vite, n’est une rookie. Elle aligne quelques chiffres plutôt parlants. Plus de 30 millions de disques vendus dans le monde entier, 12 Grammy Awards, 11 Billboard Music Awards et 3 World Music Awards. Alicia Keys rejoint Neneh Cherry dans le game discret mais imparable des badass de la soul moderne féminine. Féministe aussi, tant ces deux chanteuses ont depuis longtemps brisé le statut de potiches qu’on aurait aimé leurs imposer. La sélection, strictement subjective, des 6 titres de cette page devrait suffire à vous convaincre.


Marine Gay

Sont passées dans nos colonnes :

Carmen
McRae

Jeanne
Lee

Aretha
Franklin

Billie
Holiday

Amy
Winehouse

Nina
Simone

Mary Lou
Williams

Share This