N2OOB

Comme d’hab’, PointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. C’est marrant, cette fois-ci, on va double. Un gonz, une zouz. Parité respectée. Et les tracks qui émergent des descentes dans SpotiTube, You-Fy et autre AlgoFlash, sont d’un acabit festif. Le genre de pépites à écouter en dansant et en balançant des selfies embués au milieu de la nuit. Party Time. C’est hot mais c’est valable. C’est super groovy mais c’est Jazz Noob. Neuvième des témoignages-vérité.

par | 23 Mar 2021 | Jazznoob

— The Simpsons © Matt Groening

On nous a proposé d’écrire un Jazz Noob, alors on a tout de suite dit oui. On était chauds. Sauf qu’en fait, en réfléchissant un peu, on s’est aperçus que le jazz, pour nous, c’est de la musique pour des gens en foulard et pantalon en velours, assis dans des lieux tamisés, un verre de gin pur à la main. On aime la musique, ok. Mais faut avouer qu’on est pas très calés en jazz, des gros noobs, quoi. Mais ce qui nous a retenus c’est que c’est la première fois qu’un Jazz Noob est fait à deux. On s’est donc débrouillés pour se faire un ping-pong de son. Le principe est simple. On s’est envoyés des sons à tour de rôle. Nos algorithmes nous ont sortis des trucs différents et ça rend un truc plutôt coolos. Reconstitution en immersion dans la création de ce Jazz Noob un peu particulier.

— Number 9  par Moon Hooch (2014)

«  Tu connais des sons jazz, toi ?
Moi, c’est pas trop ma came,
à part le G.O.A.T. Ray Charles

Ray Charles

— C’est chaud. Ahhh si… Un jour, je me souviens, en festival, vers 2h du mat’… Y’a un groupe de jeunes qui était passé et l’ambiance était folle. Tiens, écoute Moon Hooch, Number 9, et dis-moi ce que t’en pense.
— C’est grave cool. Je suis pas hyper calé sur les instruments mais là, j’ai déjà reconnu le saxo et la batterie. Le tout mélangé, je trouve que c’est hyper entraînant. J’aime beaucoup l’ambiance du son et tu ressens l’énergie des types, je trouve. T’as bien dû kiffer ça, en direct live. À moi de te servir un son. Écoute See you leave de RJD2 avec un feat de STS et de Khari Mateen. Y a une p’tite vibe oldschool outre-atlantique je trouve. T’en dis quoi ?
— Ça, dans ma tête, c’est typiquement le genre de son que t’écoutes en arrivant aux States. J’y suis jamais allée mais je me vois bien prendre un taxi jaune la nuit sur cette musique. Ça chante, et en même temps, ça rap. C’est groove, y’a un petit rythme entraînant. Ça fait un peu penser à du Childlish Gambino. Le mélange de funk/soul et de rap. Ok, à mon tour, l’algorithme a fait son taf. Je te propose 1612 de Vulfpeck.
— Là, tu vois j’aime beaucoup. Je te parlais de Ray Charles toute à l’heure, et bah là je ressens bien son influence sur ce morceau. C’est clairement l’idée du Jazz que j’avais. Ça pue la Nouvelle Orléans, ce son. Le gars a une belle voix, et y’a tout réuni pour un truc dansant. Je te parle et mon corps bouge tout seul avec la musique. Morceau chill comme j’aime. Tiens, un truc un peu différent. De toute façon c’est bien la différence. C’est Come Closer de Guts.
— Wow, petites touches de piano, la basse, la trompette qui arrive doucement. J’aime bien ces musiques où les instruments arrivent petit à petit. Le rythme change au fil des secondes aussi. Une petite voix douce qui dit simplement « come closer », c’est efficace. À un moment aussi, il y a des sonorités indiennes et ça se marie bien avec le reste. Next, l’algo me suggère But I Do de Poldoore, à toi de jouer.
— On reste dans le même esprit que le précédent, au niveau de la touche piano, je trouve. Le son que tu proposes est dynamique et il y a plein d’instruments variés. J’arrive pas à tous les retrouver mais y’a de la guitare élec’ on dirait, ou un synthé ? Et pis, même la voix glisse sur le morceau et ce genre de couplets répétés, ça rentre dans la tête direct. Je sais pas toi, mais depuis tout à l’heure avec les morceaux qu’on écoute je suis dans un bon mood. Les morceaux sont ensoleillés et ça détend. J’aurais pas pensé. Tiens l’algorithme m’a donné un morceau. Tu dois sûrement le connaître ou l’avoir entendu dans un film. Move On Up de Curtis Mayfield. Ca c’est bien jazzy comme on aime.
Nos Jours Heureux, DIRECT ! Film culte avec Jean-Paul Rouve. Revenons-en à nos moutons. Ce son me donne envie de marcher vite parce que le rythme est hyper rapide. Ou d’aller claquer toute ma thune dans un casino. Piano, percussions, trompette, et la petite voix qui va bien. C’est impossible de faire la tête en écoutant ça. T’es obligé d’être optimiste. C’est sorti en 1970 et pourtant c’est toujours aussi moderne. C’est compliqué de décrire tous ces sons avec des termes jazz qu’on connait pas. D’ailleurs ce qu’on a trouvé c’était peut-être plus des sons funky que jazzy mais en tous cas j’ai fait de belles découvertes. J’ai rajouté des trucs dans ma playlist. Et toi ?
— J’avoue que c’était un peu galère à décrire. Moi aussi, j’ai rajouté quelques trucs sympas dans ma playlist. Et en vrai, je vais être honnête avec toi.. j’avais un peu sous-côté le jazz c’est vrai. Je m’excuse, je parlerai plus jamais mal du jazz. »


Florentine Colliat & Julian Marras

— See you leave de RJD2 posé pépouze avec STS et Khari Mateen (2014)

Vulfpeck, en mode foufous

Guts, sage comme une image

Poldoore, golden chick

Curtis Mayfield, heureux.

Retrouvez d’autres morceaux dans la Playlist Jazz Noob

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Soft power

Soft power

Soft PowerTous les mois, PointBreak joue l’entremetteur entre des millenials et la syncope. C’est...

Ok Noober

Ok Noober

Ok NooberPointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. C’est marrant, ces...

Jazz Abstract

Jazz Abstract

Jazz Abstract.PointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. Descente dans...

Algo-Rythme

Algo-Rythme

Algo-RythmePointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. Descente dans...