R’n’Noob

PointBreak a joué l’entremetteur entre le jazz et des millenials qui, a priori s’en contrecarrent. C’est marrant, les tracks qui émergent des descentes de Titre dans SpotiTube, You-Fy et autre AlgoFlash : des Tiny Desk en balle et des pépites clinquantes comme une vitrine Gucci. Diablo ou The Story of O.J. C’est biaisé mais c’est valable. C’est traître, aussi, ça donne envie de revivre des concerts. Bref, c’est Jazznoob. Dixième des témoignages-vérité.

par | 20 Avr 2021 | Jazznoob

les simpsons

— The Simpsons © Matt Groening

Si nous nous retrouvons ici aujourd’hui, c’est parce que chez Titre, on est des grosses noobasses du jazz. Évidemment, on connaît nos classiques : Ella Fitzgerald, Nina Simone, Etta James, Billie Holiday et on en passe. Mais au-delà des grands noms, on ne va pas se mentir, on écoute pas beaucoup de jazz. Pourquoi ? Sans doute par méconnaissance et, malheureusement, par préjugé, classant ce genre musical dans la catégorie “pour les initié·es”.

Alors on s’est munies de notre plus beau moteur de recherche. Direction YouTube et on a tapé “jazz”. Première reco “pour vous” : Ella Fitzgerald and Louis Armstrong, leur premier album en duo en 1957, à écouter sans modération. Du miel pour nos oreilles. On nous propose pour continuer Diablo de Mac Miller, artiste qu’on écoute pas mal en ce moment (à vrai dire, tout le temps). On pourrait croire qu’on sort radicalement du style jazz en cliquant sur ce lien, mais attention, l’algo YouTube fait bien son taff. Dans ce titre, deux grandes figures jazz sont cachées : Duke Ellington et John Coltrane avec leur Sentimental Mood. Petit son jazzy chill, produit par le génie Mac Miller (paix à son âme). Ça sample fort et ça sonne bien. Son rap nous choppe avec efficacité. On ne peut pas s’empêcher de marquer le rythme de la tête. On comprend alors où l’algo YouTube veut nous emmener. On est plutôt rap, mais puisqu’on a demandé du jazz, on nous guide doucement vers l’autoroute du sample jazz dans les morceaux rap/hip-hop ! Malin YouTube !

— Diablo par Mac Miller (2014)

YEИDRY

YEИDRY

Ezra Collective

Ezra Collective
Anderson .Paak

Anderson .Paak

On aime la tournure que ça prend, alors on continue. On enchaine donc avec The story of O.J. un titre de Jay-Z qui sample au calme la grande Nina Simone et son morceau Four women. Un son très calme, un rap posé qui dénonce une société raciste en utilisant le rythme envoûtant et la répétition du titre samplé. Sans parler du clip, un animé en noir et blanc. Le tout est mortel !
On poursuit avec une proposition YouTube. On s’éloigne un peu du jazz avec lEP DDD d’Ama Lou, qui tourne en boucle chez nous. Un peu de fraîcheur avec la soul et le R&B de cette jeune londonienne pleine de créativité. On la chante fort sous la douche et elle nous fait penser à une artiste qu’on affectionne tout particulièrement, Mahalia. Leurs voix suaves, par moment éraillées, vous transportent avec une intensité étonnante. On vous laisse tenter l’expérience.
Grande découverte avec la reco YouTube suivante. Nubya Garcia et sa session live pour les Tiny Desk. Une jeune saxophoniste talentueuse, qui nous transporte dans un univers très personnel, dès le premier morceau Source. 23 min de bonnes vibes, venus (encore) du Royaume-Uni, mais aux influences musicales résolument mondiales. Certains sons nous font un peu penser aux prod de notre chouchou Anderson .Paak. Sans doute ce petit synthé et ces rythmes funk par moment. On l’adopte et on la met en playlist direct !
Vous n’êtes pas prêt·es pour la suite… Le groupe Ezra Collective. Si ce nom ne vous dit rien, on vous propose leur Boiler Room comme entrée en matière. On les connaissait pour leur remix de Children of the internet de ES Devlin (l’original), excellent avec le café du matin. Mais là, on a pris une petite claquasse avec ces 45 min. de folie, pour bouger vos corps ! Si vous en revoulez, on vous propose cette pépite en feat. avec Jorja Smith, Reason in Disguise.
On pourrait maintenant cliquer sur le Boiler Room de Kaytranada à Montréal, mais on l’a déjà écouté 56 fois, donc vas-y, YouTube, surprend nous ! On enchaîne quelques titres et on s’éloigne du jazz pour tomber sur le Colors de YEИDRY, une artiste dominicaine. Elle interprète Nena, un tube aux 3 millions de vues. Une voix douce et chaude, une diction percutante, un texte fort, une prod’ qui donne envie de danser : un combo qu’on valide immédiatement et mercé l’algo pour la découverte (pas flippant du tout que tu saches exactement ce qu’on veut écouter) !!
Arlo Parks, ça sera le nom de la fin et pour notre plus grand plaisir. On vous quitte sur ce live (oui encore un live, on est en manque de concerts) rempli de chaleur humaine. Arlo c’est le symbole d’une génération, un bijou aux influences soul, jazz et folk qui manie aussi bien l’art de la poésie que le piano ou la guitare.
Chez Titre, on l’a dit, on écoute plutôt du rap, du hip hop, du R&B ou de la pop. Mais on s’est rendu compte, grâce à ce texte, que nos artistes favoris ont souvent pour influences des grands noms du jazz. On le sent dans leurs prods, leurs voix et parfois directement dans leurs titres. Le pouvoir du sample !


Alice pour Titre

— The Story of O.J par Jay-Z (2017)

Ama Lou

Ama Lou

Ces articles pourraient également vous intéresser :

N2O

N2O

N2OOBComme d'hab', PointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. C’est...

Soft power

Soft power

Soft PowerTous les mois, PointBreak joue l’entremetteur entre des millenials et la syncope. C’est...

Ok Noober

Ok Noober

Ok NooberPointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. C’est marrant, ces...

Jazz Abstract

Jazz Abstract

Jazz Abstract.PointBreak a joué l’entremetteur entre des millenials et la syncope. Descente dans...

Share This