La diagonale

Des objets de radio oblique calés à travers l’hexagone
par LeBloc et Jazz à Poitiers.

Quand Poitiers croise Dijon, on parle vins, alcools et fromages. Mais aussi de musique. De musiques de traverse, de chemins buissonniers très sonores. Alors, entre activistes de bonne compagnie, les équipes de Jazz à Poitiers et du Bloc se sont entendues pour tracer ensemble La Diagonale, un ensemble d’émissions de projets radios in situ : rencontres, lives éphémères, reports & interviews.

website Jazz à Poitiers / website LeBloc

Le gamelan de Nist Nah

© Jean-Yves Molinari


Bertrand Denzler, saxophone
Antonin Gerbal, batterie
Raphaël Guitton, enregistrement et mix @ Jazz à Poitiers

Nous sommes le 14 octobre 2020. Voici deux types libres comme Max. Et le jazz qu’ils fomentent ensemble l’est tout autant, free. Du free jazz puisés dans les très riches heures du style décadré par les duos africain-américains historiques. Free jazz, donc — ou plus justement jazz libre, we are by the frenchies. Nous sommes chez SBATAX, quasi acronyme aussi géométrique que savent l’être les structures des morceaux du duo. SBATAX, lire de travers bat(terrie) et sax(ophone) est animé par Bertrand Denzler et Antonin Gerbal. Deux chercheurs de noise à un espace sonore dont les limites ne sont plus qu’hypothèses. Ce qui est certain, en revanche, c’est la fougue, la puissance et la capacité d’invention des instrus rougis à vif. C’est l’Amérique revue et corrigée par l’Europe. C’est la source personnelle et inépuisable d’une urgence incandescente. Le tout secoué par une complicité d’acier. SBATAX, c’est une affaire d’hommes libres. Y’en a même qui disent qui les ont vu voler.

Le gamelan de Nist Nah

— © DR

Pendant le confinement imposé par le coronavirus et généralisé de mars à mai 2020, Daniel Scalliet écrit un poème par jour. Il passe commande également, sous forme de carte blanche, d’improvisations à des amis musiciens. Les mots et les sons sont réunis, nait alors une collection d’instantanés éclairés, laconiques et sensibles.
« Nous ne nous étions pas dit grand-chose, mes camarades et moi, dispersés entre Dijon et Toulouse. Le confinement attisait nos solitudes. Mais notre silence fut bref. Ils m’envoyèrent des petites pièces sonores, morceaux choisis, improvisés, concoctés dans le secret des instruments de chacun. Et j’écrivis un texte par jour, aux aguets, sur une table haute de cuisine. Et naquirent ces poèmes en musique. »

collab LeBloc x Jazz à Poitiers x Freddy Morezon

Le gamelan de Nist Nah

— © JAP

Nist Nah, c’est un gamelan traditionnel-moderne piloté par un batteur australo-nantais. Parfait mélange. Will Guthrie a réuni à ses côtés un gamelan traditionnel de Java, deux sets de batteries et 8 musiciens d’horizons très divers.
Le 22 novembre dernier, Jazz à Poitiers, Le Lieu Multiple et l’Oreille est hardie ficelaient une radio-retransmission du live de Nist Nah au Confort Moderne de Poitiers, avec la complicité de Radio Pulsar. La veille, la diagonale a questionné Will Guthrie, Prune Brécheau et Arno Tukiman. Histoire de savoir ce qui se cache sous le capot de cet instru multiple qui se joue à plusieurs.


website Nist Nah

— © Jean-Yves Molinari

Depuis le festival Bruisme #9, nous avons reçu des musiciens, des programmateurs, des disquaires, des producteurs voire même des anciens fans de Cold Wave. C’est dire la largesse d’esprit du projet. Nous avons pu débattre des question de l’improvisation, de sa documentation, de sa programmation en festival et de ses liens aux autres répertoires.


L’émission a été enregistrée puis diffusée sur Radio Pulsar et Radio Dijon Campus.
sujet : C’est quoi, improviser ?
invités : Oren Ambarchi, Serguej Vutuc, Matthieu Sourisseau et le trio Roue Libre


website Radio Pulsar / website Radio Dijon Campus