La grande muraille UK attaquée

Alicia Keys

— Mur d’Hadrien

Pendant mille neuf cents ans, ce mur de 53 km a permis de protéger le peuple contre les différentes invasions Barbares. Aujourd’hui, il est menacé par le réchauffement climatique.

 

  Ce vestige de plusieurs siècles se voit menacé par sa propre terre. La muraille a été construite sur des terres de tourbières et de marécages. Il se détériore petit à petit pour commencer à se rompre. Ce mur comporte de nombreux trésors autour de lui, comme des artefacts romains tels que des chaussures, des armes, des outils ou encore des tablettes en bois. La tourbière a permis à tous ces objets d’être merveilleusement bien conservés. Cela a d’ailleurs permis aux archéologues de reconstruire l’histoire des Romains et de se faire une nouvelle idée de comment ils pouvaient vivre. Environ un quart du site a été fouillé.

   Mais ces vestiges gallo-romain risque de disparaitre à cause du réchauffement climatique. Les tourbières et les marécages se réchauffent et se durcissent. L’oxygène va donc mieux se déplacer et se met dans les fissures des pierres du mur et les différents objets sont protégés par le sol humide. Lorsque l’oxygène a pénétré dans les objets fragiles, ils se décomposeront et seront perdu à jamais. Aujourd’hui de nombreux artéfacts de cette ancienne civilisation restent à découvrir autour de ce mur.  Le réchauffement climatique devient le nouvel ennemi de cette muraille.


Rosalie OMNES

Share This