2 heures avec Timothée QUOST, trompettiste

” C’est bizarre de parler de cette musique comme d’une musique intellectuelle car, pour moi, c’est une musique sensitive. C’est presque même la plus primaire en ce qu’elle travaille la texture brute du son.”

Timothée Quost est compositeur et trompettiste et souffle à la croisée des genres et des esthétiques musicales. Après un diplôme d’étude musicale au conservatoire de Chalon-sur-Saône, en trompette classique en 2011 puis en jazz en 2012, il intègre le département Jazz et Musiques improvisées du CNSM de Paris dont il sortira diplômé en 2018. Parallèlement à ses études, Timothée Quost s’affirme en tant que leader de plusieurs formations comme le sextet QUOSTET et l’ensemble MATTERHORN. Son parcours le place sur scène au sein d’ensembles tels que l’Orchestre National de Jazz, l’ensemble belge Mik Maak, le bigband UMLAUT, le quintet du contrebassiste Riccardo Del Fra ou encore le Surnatural Orchestra. En 2015, il fonde, avec le chef d’orchestre Léo Margue, l’ensemble LIKEN qui ne se produit qu’en dehors des lieux de concerts habituels mettant sa musique en prise directe avec le lieu qui l’accueille. Timothée Quost écrira également la partition GRAND MASQUE commandée par le festival Orgue en Ville de Besançon, pour le cloître du musée du temps. Cette partition recevra le premier prix du festival « New Music Project » de San Marino.
L’improvisation libre devient ensuite un pan majeur de sa pratique musicale. Multipliant les expériences de groupes, notamment au sein du trio QUAM !, Timothée développera un dispositif très personnel basé sur l’utilisation de microphones ultra sensibles et de hauts-parleurs haute définition. Sa trompette devient alors un nouvel outil, générant un travail approfondi de la texture sonore, s’appuyant sur une large gamme de souffles, de « percussions buccales » et une utilisation fine et contrôlée du larsen. Timothée Quost se produit “seul” dans divers lieux et festivals en Europe, de la « Koncertkirken » de Copenhague au XJAZZ festival de Berlin, en passant par la suisse, la Belgique et la France.
En 2018, Timothée Quost obtient son master de Jazz et Musiques improvisées au CNSM de Paris et débute une résidence de composition de deux ans au Rhythmic Music Conservatory de Copenhague. Puisant dans sa formation jazz comme dans sa pratique de l’impro libre, Quost rassemble dans sa musique des influences toujours plus larges et travaille à intégrer l’improvisation à une écriture précise et ultra-ciselée.


ressources.
Timothée Quost website

© Sébastien Bozon