RAIN DOGS,
une pochette d’Anders Petersen.

1985. Rain Dogs (Island).
L’album de Tom Waits affiche un cliché capté par Anders Petersen et admiré par le hurleur rocailleux. Rapporté de la fin des années 60, le photographe suédois y clique-claque deux anonymes dans un cloaque de la Reeperbahn à Hamburg.

by | 16 Avr 2020 | Non classé

« L’homme flotte en état d’ébriété sous les aisselles de sa dulcinée. Sur son biceps droit, un prénom tatoué, Utte. Ils s’appellent Rose et Lilli. —

Deux oiseaux de nuit complètement cuits-cuits.
1978. Anders Petersen place les deux tourtereaux ivres de vie sur la couverture de son livre, paru en France chez Contrejour, Café Lehmitz. « Ils savaient que j’étais présent. Ils savaient que je les photographiais. Ce n’était pas un problème. L’essentiel était que je sois digne de confiance » raconte le batave dans le film de 2006 qui lui est dévoué. Entre 1968 et 1970, Anders Petersen est à Hambourg et s’installe au Café Lehmitz, un estaminet posé sur le rebord de la société. Âmes égarées, proxénètes, prostituées, travestis et dockers s’y retrouvent pour boire, danser, oublier, s’enivrer sur fond de Fats Domino ou Chuck Berry. Avec son Nikon F et son ouverture d’esprit, le jeune homme de 23 ans est plutôt bien accueilli. 7 ans plus tard, ce regard documentaire tourné vers l’intime attire l’œil de Tom Waits. Le chanteur demande l’autorisation d’utiliser la photo pour la pochette de son 8ème album studio, Rain Dogs (Island, 1985). Comme un pendant virtuel de son état d’esprit de cette époque ? Jusqu’au point de se laisser confondre avec le modèle masculin par l’auditeur ?


textes et sonore © Mister Recorder et Erwan Le Mao, la Fabrique Documentaire

photo originale  © Anders Petersen

photos pochettes :
cover front d’après photo © Anders Petersen ca. 1960

photos pochettes :
cover back © Robert Frank 1985

Ces autres pochettes pourraient également vous intéresser :