NAKED CITY,
une pochette de Weegee

1989. Naked City (Elektra Nonesuch).
Le premier album de ce groupe, assemblé par le saxophoniste John Zorn, affiche une photo de cadavre signée du photographe sensationnaliste Weegee.

« Malgré la violence de l’image il n’y a, ici, qu’ironie. Les thèmes musicaux choisis en sont des preuves bien vivantes. À l’inverse du corps, bien raide, étalé sur la pochette. —

« Mais que fait donc ce cadavre sur ma pochette ? »
1940. Le journaliste Weegee shoote un cadavre. Arrivé le premier sur la scène du meurtre, il a le temps de déplacer un ou deux objets afin de dramatiser sa prise de vue. Weegee déclenche puis s’enferme dans sa voiture-labo pour tirer sa photo. Prête à paraître le lendemain, elle est déjà titrée, Corpse with revolver.
1945. Indépendant et reconnu comme photographe de presse, Weegee sait parfaitement que ses flashs éclairent d’une lumière cruelle l’Amérique de la récession. Il édite son premier livre de photos Naked City.
1989. Weegee est un cadavre de 21 ans. Le saxophoniste John Zorn enregistre avec son clan de musiciens new-yorkais, Naked City. Un album eclectrique, iconoclasse qui malaxe et mixe surf, noise, bop, grindcore et cartoon. Pour la pochette, Zorn choisit Corpse with Revolver. Un message caché ? Un rébus visuel ?


textes et sonore © Mister Recorder et Erwan Le Mao, la Fabrique Documentaire

photo pochette © Weegee ca. 1940 (courtesy of Weegee Collection)

Ces articles pourraient également vous intéresser :